Mes pensées à ton égard sont plus nombreuses que le sable sur le rivage de la mer

Psaume 139:17-18 (LSG) Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables! Que le nombre en est grand! Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je m’éveille, et je suis encore avec toi.

Avez-vous déjà essayé de compter le nombre de grains de sable qu’il y a sur un bord de mer ? Bien qu’il soit techniquement possible de le faire, ce doit cependant être très proche du domaine de l’impossible ! Il y a tout simplement trop de sable pour que l’on puisse même commencer à compter.

Le roi David déclare que les pensées de Dieu à son égard sont littéralement plus nombreuses que les grains de sable du bord de mer. En gros, ce que David voulait dire, c’est que Dieu pense continuellement à lui ! Sans arrêt… tout le temps !

Si nous essayons de saisir cette promesse avec notre compréhension humaine, nous allons certainement disjoncter car il ne semble pas possible que Dieu pense constamment à nous. Nous pouvons être véritablement reconnaissant que notre Père céleste ne soit pas limité à nos propres limites humaines ! La vérité est qu’Il peut faire ce qu’Il veut, de la manière qu’Il veut.

Que chacun d’entre nous aujourd’hui devienne toujours plus conscient de l’ardent désir de notre Père pour nous. Il pense à toi MAINTENANT ! Et tout de suite, et encore tout de suite ! N’est-ce pas incroyable ?! Le Dieu de l’univers ne peut s’empêcher de penser à vous et à moi ! Puisse cette vérité qui change la vie s’enfoncer profondément dans les profondeurs de notre cœur et nous transformer de plus en plus à l’intérieur.

247

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.